Yves Ravey : Enlèvement avec rançon


Yves Ravey

Les premières lignes du roman

La nuit de son retour, je suis allé de l’autre côté de la frontière helvétique accueillir mon frère à sa descente du train. Quand il m’a aperçu, Jerry a posé sa valise pour m’embrasser, me serrer fort contre lui et me dire qu’il attendait depuis une bonne demi-heure. Alors, j’ai compris que rien n’avait changé depuis son départ il y a vingt ans. Et tout de suite, sans que j’oublie rien de ce qui nous liait, notre enfance, mon père et ma mère, nos rapports se sont tendus.

Qu’importe, nous sommes restés longtemps sur le quai, dans les bras l’un de l’autre. Mais quand il a relâché son étreinte, il a demandé si j’étais toujours prêt à enlever la fille de mon patron, qui ne répondait pas à mes avances, et j’ai fait oui de la tête.

Le texte lu par l’auteur…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :