Sylvain Tesson : Berezina


Couverture BerezinaEn octobre 1812, littéralement piégé dans Moscou en flammes, Napoléon replie la Grande Armée vers la France. Commence la retraite de Russie, l’une des plus tragiques épopées de l’histoire humaine. La retraite est une course à la mort, une marche des fous, une échappée d’enfer.
Deux cents ans plus tard, je décide de répéter l’itinéraire de l’armée agonisante, de ces cavaliers désarçonnés, de ces fantassins squelettiques, de ces hommes à plumets qui avaient préjugé de l’invincibilité de l’Aigle. Le géographe Cédric Gras, le photographe Thomas Goisque et deux amis russes, Vassili et Vitaly, sont de la partie.
Pour l’aventure, nous enfourchons des side-cars soviétiques de marque Oural. Au long de quatre mille kilomètres, en plein hiver, nous allons dérouler le fil de la mémoire entre Moscou et Paris où l’Empereur arrivera le 15 XII 1812, laissant derrière lui son armée en lambeaux.
Le jour, les mains luisantes de cambouis, nous lisons les Mémoires du général de Caulaincourt. Le soir, nous nous assommons de vodka pour éloigner les fantômes.
Napoléon était-il un antéchrist qui précipita l’Europe dans l’abîme ou bien un visionnaire génial dont le seul tort fut de croire qu’il suffisait de vouloir pour triompher et que les contingences se pliaient toujours aux rêves?
Mais très vite, nous devons abandonner ces questions méta- physiques car un cylindre vient de rendre l’âme, la nuit tombe sur la Biélorussie et trois foutus camions polonais sont déjà en travers de la route.

Paris: "La Boite a Musique" sur France 2

Né le 26 avril 1972 à Paris, Sylvain Tesson est le fils du journaliste Philippe Tesson. C’est au lycée Passy-Buzenval à Paris qu’il fait la connaissance d’Alexandre Poussin . Les deux compères commencent à escalader des monuments la nuit avec quelques camarades. En 1993, ils partent avec un budget très restreint pour un tour du monde à bicyclette qu’ils relatent dans On a roulé sur la terre (1996). En 1997, un DEA de géographie en poche, Sylvain part (toujours avec Alexandre) faire un pèlerinage de six mois en Himalaya. L’année suivante, le duo présente  et anime un magazine mensuel sur France 3, Montagne. En 2001, c’est à cheval et avec la photographe Priscilla Telmon que Sylvain Tesson repart pour un périple dans les steppes d’Asie centrale. Inspiré par le récit de Slawomir Rawicz – La Longue Marche -, il marche (de mai 2003 à janvier 2004) sur les traces des évadés du Goulag, de Iakoutsk en Sibérie jusqu’à Calcutta.   Aventurier renommé, son ouvrage Dans les forêts de Sibérie, récit de son expérience d’ermite pendant six mois dans une cabane au bord du lac Baïkal, est couronné du prix Médicis essai. En mai 2013, le globe-trotter publie – avec le photographe Thomas Goisque -, un album sur la guerre en Afghanistan, D’ombre et de poussière, témoignage sur le quotidien des soldats français sur place et réflexion plus large sur ce conflit qui s’enlise depuis de nombreuses années.

 

Paris: « La Boite a Musique » sur France 2

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :